blog sport, santé et remise en forme

Se mettre au jet-ski Se mettre au jet-ski
Autrefois considéré comme un loisir réservé aux riches, le jet-ski est devenu au fil des années un véritable phénomène de pop-culture. Désormais, il est... Se mettre au jet-ski

Autrefois considéré comme un loisir réservé aux riches, le jet-ski est devenu au fil des années un véritable phénomène de pop-culture. Désormais, il est possible pour le commun des mortels de s’essayer à la course ou au freestyle. Il existe d’ailleurs plusieurs clubs qui proposent aux petits et grands de découvrir les joies du jet-ski. Aujourd’hui, faisons un focus sur ce sport nautique en pleine expansion.

Les différents types de jet-ski

Le jet-ski peut être à bras ou à selle. Dans le premier cas, il s’agit d’un modèle sans assise. Le conducteur doit ainsi manœuvrer debout. Il utilise les poignées de contrôle du guidon pour se maintenir en équilibre. Ce modèle convient davantage aux adeptes de la vitesse et du style. Dans le second cas, le jet-ski se révèle plus massif et spacieux. Il peut accueillir plusieurs passagers assis. Ce modèle convient davantage aux courses en équipe ou aux balades. À noter que pour conduire un jet-ski de location, il n’est pas nécessaire d’avoir un permis. Il vous suffit d’être accompagné par un moniteur diplômé d’état. En revanche, si vous voulez vous lancer dans la pratique sans accompagnement, vous devrez obtenir un permis bateau.

La règlementation à respecter

La pratique du jet-ski est particulièrement règlementée en raison des risques liés à la vitesse. Ainsi, pour pouvoir vous adonner à ce sport, vous devrez avant tout acquérir un jet-ski immatriculé et approuvé par les Affaires Maritimes. Il devra également être doté d’un coupe-circuit pour prévenir tout accident. À noter que votre véhicule doit également posséder un anneau de remorquage et un cordage dont la longueur correspond à trois fois celle de votre jet-ski. En ce qui concerne la pratique en elle-même, sachez que la vitesse maximale tolérée est fixée à 4 nœuds ce qui correspond à 9km/h. La zone de navigation autorisée quant à elle se situe entre 3,7 et 9,2 km au large. Enfin, sachez que le conducteur d’un jet-ski doit toujours porter un gilet ou une brassière de sauvetage équipé d’un signal lumineux. Ceci pour éviter les chocs thermiques ou l’hypothermie.

admin

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *