blog sport, santé et remise en forme

Descente en canoë sur la Dordogne en famille : pourquoi pas ? Descente en canoë sur la Dordogne en famille : pourquoi pas ?
Prenant sa source dans le Massif central, la Dordogne est un cours d’eau qui traverse deux départements avant de se jeter dans l’Atlantique. Les... Descente en canoë sur la Dordogne en famille : pourquoi pas ?

Prenant sa source dans le Massif central, la Dordogne est un cours d’eau qui traverse deux départements avant de se jeter dans l’Atlantique. Les courants nés du Puy de Sancy inondent tout un bassin. Le fleuve donne naissance à 5 autres rivières. La Dronne, l’Auvézère, l’Isle, la Cère et la Vézère découlent toutes de la Dordogne. Rassurez-vous, il n’est pas question d’hydrologie, mais bien de canoë. Ces différents affluents constituent des alternatifs à la descente du fleuve principal. Ce dernier convient autant aux débutants qu’aux fans invétérés de rafting. Par endroit, les rapides permettent de vivre de belles sensations. La poussée d’adrénaline sera encore plus forte avec le canyoning. Parlons en détail de tout cela.

Des descentes en canoë adaptées à vos besoins

Le canoë est une embarcation légère qui allie sport et découverte. Cette barque aux formes élancées sert pour descendre les rivières les plus calmes. Pour les passages les plus tumultueux, il faut parfois un kayak ou une bouée pneumatique. Ces embarcations sont insubmersibles. Quoi qu’il en soit, il faut savoir nager pour faire du canoë. Bien qu’il ne s’agisse pas de discipline très physique, vous devez vous préparer à ramer pendant un certain temps. Pour la descente de la Dordogne, les prestataires proposent trois formules. Le temps pour ramer dépend de la durée du trajet. Une mini descente de 6 kilomètres convient pour les moins sportifs. Cette clientèle part de Gluges pour arriver à Creysse. Les enfants ou les seniors peuvent vivre cette petite épreuve de découverte d’une heure. En dépit de cette faible distance, ils auront droit à un paysage époustouflant sur le rivage. Pour ceux qui peuvent ramer pendant une trentaine de minutes, une formule de descente en canoë reliant Gluges à Saint Sozy est parfaite pour eux. Ce circuit de découverte, d’une vingtaine d’euros par personne, convient aussi aux familles qui veulent rester sur l’eau pendant au moins 2 heures. Pour les sportifs invétérés, la descente peut durer tout une journée puisqu’il faut relier Tauriac à Gluges pour ensuite descendre jusqu’à Pinsac. Dans tous les cas, les prestataires se chargent de tout. Le matériel pour réaliser la descente en canoë peut être loué sur place, notamment chez ce professionnel. Arrivés à quelques kilomètres de leur point de départ, les vacanciers sont ramenés à leur voiture, laissée plus haut, le long du fleuve. Les chiens sont admis dans ce type d’aventure aquatique. Les maîtres n’ont pas à verser un supplément pour avoir leur animal de compagnie avec eux.

Apprécier la beauté du Périgord et essayer le canyoning

La Dordogne se distingue des autres fleuves par la beauté de ses rives. La balade en canoë offre l’occasion d’apprécier le décor de carte postale entre Pinsac et Tauriac. Un courant apaisé et la rareté des rochers permettent d’admirer le paysage sans trop se focaliser sur la navigation. Le département de la Dordogne tient son nom de ce fleuve aux eaux calmes. Pendant la descente en canoë, vous verrez au Nord le Périgord Vert. Ce nom vient d’un ancien comté couvrant l’actuelle délimitation administrative. Le décor est constitué de vallées verdoyantes. Quelques ruisseaux font aussi partie du tableau. Au centre du département, le Périgord Blanc se caractérise par des falaises abruptes. Le calcaire blanchit le sol. Une partie de la Dordogne (24) est dite pourpre. Cette couleur rappelle celle des feuilles de vigne. Quatrième et dernière subdivision, le Périgord Noir tient son nom de ses chênes à l’épais feuillage. C’est la capitale française de la truffe. Ces endroits sont à découvrir pendant la descente en canoë. Vous devez au moins parcourir une partie du fleuve pour apprécier cette diversité.
Pour ceux qui ne craignent pas la nage et l’escalade, le canyoning est aussi un excellent alternatif. Cette discipline dérivée de la spéléologie comprend un peu de natation et de marche dans la forêt. Pour les plus habitués, le circuit inclut aussi des descentes en rappel. Ce sport d’aventure est accessible aux plus de 12 ans. Les bases d’escalade sont nécessaires pour les parcours les plus intéressants. Il faut savoir nager puisque le parcours passe par une piscine naturelle. Les participants doivent porter une tenue adaptée à cette discipline aquatique. Pour davantage de fun, les organisateurs multiplient les sensations fortes avec des sauts et des toboggans.

admin

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *